• Les ÉPICES....

     

    Les ÉPICES....

    LE CURCUMIN 

    Les ÉPICES....

    LA CARDAMOME

    Les épices contre les troubles digestifs 

    Adulées en cuisine pour leur pouvoir aromatique, les épices sont également riches en bienfaits et peuvent être une solution naturelle pour soigner quelques-uns de nos maux et particulièrement certains troubles digestifs qui peuvent être particulièrement gênants :

    ballonnements;

    reflux gastrique ;

    douleurs abdominales ;

    constipation, etc.

    J’ai choisi aujourd’hui de mettre en vedette trois de ces épices : la cardamome , le curcuma et la coriandre

    La Cardamome 

    La cardamome est une plante utilisée depuis des temps immémoriaux par la médecine ayurvédique notamment pour le traitement des troubles digestifs comme les coliques, la diarrhée ou lesflatulences .

    Elle était également d’un usage courant à la cour impériale de Chine pour le traitement des infections intestinales .

    Les Romains l’utilisaient après leurs festins pour combattre leurs douleurs d’estomac .

    La cardamome , une épice souveraine pour le traitement des troubles digestifs

    La cardamome favorise en effet le bon déroulement des fonctions digestives ; elle est efficace pour soulager la douleur, la diarrhée, la nausée, les gastrites, les spasmes digestifs ,les vomissements et agit sur la perte d’appétit ; elle facilite la digestion des graisses et des féculents; associée à la banane , elle arrête les vomissements .

    Les recherches menées depuis les années 60 ont confirmé les effets bénéfiques de la cardamome sur le système digestif .

    La cardamome est disponible sous de nombreuses formes: huile essentielle, teinture, infusion, poudre, gélules, cataplasme, décoction.

    L’huile essentielle de cardamome soulage les gaz et stimule l’appétit.

    Comment utiliser la cardamome?

    Vous pouvez l’ajouter aux aliments durant la cuisson , la préparer en tisane.

    L’huile essentielle peut s’utiliser en onctions sur le ventre .

    Les doses journalières conseillées de cardamome sont de 1,5 g de poudre, 1 à 2 g de teinture (5 à 10 gouttes à 3 reprises), 2 gouttes d’huile essentielle (40 mg), d’une cuillère à café de graines de cardamome ou une infusion de cette même quantité de graines réduites en poudre durant dix minutes (boire une tasse après chaque repas).

    L’utilisation de l’huile essentielle est déconseillée en interne et elle est également déconseillée aux jeunes enfants et aux femmes enceintes .

    Il est conseillé de respecter scrupuleusement les doses indiquées spécialement si vous souffrez de troubles cardiaques ou hépatiques graves car à forte dose la cardamome est toxique .

    Une dose excessive de cardamome peut en effet entraîner des perturbations pouvant aller jusqu’à des hallucinations ou des syncopes dans certains cas extrêmes .

    Mieux vaut par conséquent prendre toujours l’avis préalable de votre pharmacien ou de votre médecin traitant pour éviter toute complication .

    LE CURCUMA

    Une super épice dont le principal ingrédient est la curcumine.

    Le curcuma a de nombreuses propriétés mais c’est dans le traitement des troubles digestifs qu’il semble être le plus efficace.

    Le curcuma aide à digérer les graisses en stimulant le flux de la bile dans la vésicule biliaire et est donc très efficace comme aide à la digestion .

    Curcuma : Une efficacité reconnue dans le traitement des troubles digestifs

    Le curcuma est aussi très efficace contre des maladies comme le syndrome du côlon irritable la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn , les ulcères gastriques .

    Le curcuma améliore également la fonction du foie.

    Le curcuma est disponible en vrac dans les magasins bio ou en gélules ou comprimés en pharmacie .

    Comment utiliser le curcuma pour profiter de tous ses bienfaits ?

    Notez que la curcumine est mieux assimilée par l’organisme si elle est accompagnée de matières grasses ou si elle est prise avec du poivre noir ou du gingembre: utilisez le curcuma dans les plats en sauce ,prenez vos comprimés et gélules avec une huile végétale ; et si vous êtes amateur de poivre noir en cuisine , ne vous en privez pas : l’association au poivre noir maximise le potentiel thérapeutique du curcuma .

    Il est important de vérifier auprès de votre médecin si vous êtes enceinte ou allaitant un enfant, le curcuma peut être un stimulant utérin.

    Si vous avez des calculs biliaires ou des obstructions biliaires ou une insuffisance cardiaque congestive, il est préférable d’éviter de l’utiliser.

    Consultez votre médecin si vous prenez des médicaments sous ordonnance, car les médicaments peuvent interagir avec le curcuma.

    LA CORIANDRE

    Elle semble être connue depuis l’Antiquité: les égyptiens , les grecs et les romains utilisaient ses graines pour la fabrication du pain. Introduite en ’Europe au Moyen –Age et importée sur le nouveau continent lors de la conquête de l’Amérique par les espagnols ,on lui attribue de nombreuses vertus.

    Mais elle est surtout connue pour ses propriétés digestives et carminatives( elle aide à éliminer les gaz dans les intestins ).

    La coriandre est en effet utilisée pour traiter les troubles digestifs comme les ballonnements, les troubles de la digestion, les flatulences, les diarrhées ou les spasmes. Elle soigne également les colites spasmodiques , la constipation ou l’aérophagie .

    Comment utiliser la coriandre ?

    Vous pouvez utiliser ses feuilles vertes conservées au réfrigérateur ou ses graines rôties à la poêle , moulues pour en conserver toute la saveur et conservées dans un endroit sec à l’abri de la lumière .

    Vous pouvez l’utiliser en poudre pour en saupoudrer vos plats .

    En infusion : versez de l’eau bouillante sur les feuilles de coriandre préalablement disposées dans une tasse ; laissez infuser quelques minutes avant de déguster .

    En cas de coliques ou de diarrhée prenez des graines moulues de coriandre avec un peu d’eau,

    La coriandre ne comporte aucune contre – indication ; prenez simplement la précaution de demander l’avis de votre médecin traitant si vous suivez un traitement anti-coagulant ( la coriandre contient de la vitamine K qui favorise la coagulation du sang ).

    En cas de problème spécifique , n’hésitez pas à solliciter l‘avis d’un phytothérapeute qui saura vous conseiller sur la posologie à respecter .

    Les épices sont bénéfiques pour notre santé à condition d’être utilisées en quantité modérée si on veut éviter des problèmes et effets toxiques éventuels .

    Souvenez vous aussi que rien y compris les épices ne saurait remplacer une alimentation saine et équilibrée.

     

    Merci d’avoir lu cet article .

    Vous l’avez aimé ? , pensez à le partager …. D’ avance merci !

    Http://roses1600.eklablog.com

    Source jces@methodes-douces-et-bien-etre.com, Annie,Tauzin

    « LA GRIPPE S’agit-il d’OGM ? »
    Delicious Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :